Partenariat-Intwari

Intwari-Partnership

CNA-Ubumwe   FDLR-CMC   PDN

 

 

DECLARATION DU BUREAU POLITIQUE DU PARTENARIAT-INTWARI

Dans le cadre de sa réunion du 05 juillet 2008 tenue à Bruxelles, le Bureau politique du Partenariat-Intwari s’est longuement penché sur la situation politique très préoccupante qui continue de prévaloir au Rwanda et dont l’impact négatif sur la région de l’Afrique des Grands Lacs n’est plus à démontrer.

Au moment où, pour la 14ème fois, l’Etat FPR célèbre pompeusement la journée dite de la libération, le peuple rwandais ploie de plus en plus sous le poids d’un régime autocratique désormais rattrapé par ses crimes et qui croit survivre en affamant la population et en entretenant dans le pays un climat d’intimidation, de délation et de terreur généralisée à travers notamment les juridictions « gacaca » totalement  instrumentalisées par l’appareil du FPR.

Alors que des élections législatives sont annoncées pour le 15 septembre 2008, le Gouvernement FPR a entrepris de réécrire la Constitution du 4 juin 2003 pourtant taillée sur mesure mais déjà plusieurs fois amendée au bénéfice de la clique criminelle et corrompue qui dirige le pays.

En effet, rattrapé par ses contradictions sur le génocide rwandais dont il a fait son fonds de commerce politique et dont il se couvre comme son principal bouclier face aux mandats d’arrêt internationaux qui fusent de partout notamment des instances judiciaires française et espagnole, le Général Paul Kagame implore désormais un peuple qu’il traitait hier de « vaurien » de se dresser comme un seul homme contre ces juges étrangers dont il fustige violemment « l’arrogance » tout en les accusant d’imposture.  

De leur côté, les députés et sénateurs, dûment mandatés par le FPR mué en parti unique, sautent sur l’occasion et rivalisent de zèle au service du Général Président et de ses hommes qui pourraient leur assurer une place dans le futur parlement et/ou gouvernement à l’issue de la comédie électorale qui se prépare. Il convient ici de préciser que les futurs députés et sénateurs sont déjà sélectionnés parmi les courtisans du FPR et de son chef en difficulté mais que la liste reste sujette à des modifications au gré des circonstances politiques et judiciaires de moins en moins favorables aux libérateurs autoproclamés.

Le Partenariat-Intwari qui n’a cessé de tirer la sonnette d’alarme face aux manœuvres aussi cyniques que perverses du FPR, tient encore une fois à mettre en garde le peuple rwandais contre les manipulations électorales en cours et dont le financement par des milieux étrangers tout aussi cyniques et irresponsables ne nous impressionnent guère.

Le Partenariat-Intwari lance un appel pressant à ces bailleurs de fonds sans scrupule dont le seul but semble de maintenir au pouvoir des fossoyeurs du peuple rwandais dont le régime sert leurs intérêts géostratégiques en Afrique au détriment et au mépris des peuples africains. Si non comment comprendre qu’on crie au scandale sur le Zimbabwe de Robert Mugabe tout en encensant de façon aussi ostentatoire la dictature militaire et militariste de Paul Kagame ?  

Nous devons rappeler qu’en 2003, malgré les appels et les mises en garde répétés de l’opposition et de la société civile rwandaises, ces mêmes mécanismes négatifs avaient été utilisés dans la légitimation des élections présidentielles et législatives au profit d’un parti unique dont la nature criminelle et dictatoriale était déjà évidente.

Cinq ans après, le Partenariat-Intwari constate que le peuple rwandais continue de payer un très lourd tribut aux pratiques barbares et sanguinaires du régime FPR dont l’unique souci reste de se protéger contre la révolte populaire latente et la justice internationale.

S’agissant particulièrement de la violente campagne menée par le Général Kagame et son gouvernement contre la justice internationale, le Partenariat-Intwari réaffirme sa position sans équivoque sur la fameuse Commission Mucyo dont les conclusions seraient prochainement publiées. En effet, il s’agit plus d’une honteuse manœuvre de diversion et d’un vulgaire chantage diplomatique que d’un véritable devoir de vérité sur la tragédie rwandaise.

Le Partenariat-Intwari estime que pour favoriser l’éclatement de toute la vérité sur le génocide rwandais, ses causes et ses conséquences, l’Etat rwandais ne devrait pas se contenter de trier les responsabilités en ciblant uniquement la France. Il devra avoir le courage politique de se pencher également sur le rôle de chacun des acteurs dont celui joué par le FPR-Inkotanyi et ses parrains anglo-saxons.

Tout en soutenant les efforts déployés par la Communauté internationale en vue de la pacification et de la stabilisation de l’Afrique des Grands Lacs, le Partenariat-Intwari déplore vivement l’incohérence et l’hypocrisie manifestes qui caractérisent les approches adoptées. 

En conséquence et, se refusant à toute forme de démission et de résignation, face à la misère et à l’humiliation continues des peuples rwandais et congolais liés par le même destin tragique, le Partenariat-Intwari a décidé de prendre ses responsabilités en s’engageant résolument sur la voie de la sauvegarde des intérêts vitaux de nos peuples et particulièrement la défense effective de leur intégrité physique, morale et sociale.

Pour ce faire, le Partenariat-Intwari a mis en place un Département chargé de la défense du peuple. Ce département a pour mission principale de mettre en place une entité nationale de défense du Peuple dénommée « Imanzi z'u Rwanda ». Cette entité sera régie conformément aux principes et aux idéaux défendus par le Partenariat-Intwari.

Nous lançons un appel solennel à tous nos compatriotes, toutes catégories confondues, qui se reconnaissent dans la ligne politique du Partenariat-Intwari afin qu’ils rejoignent nombreux les «Imanzi» dans la noble cause de la défense de la patrie.

Aux amis du Rwanda et du Partenariat-Intwari, nous en appelons à votre générosité pour nous soutenir dans l’accomplissement de notre mission. 

Vive le Rwanda !

Que la dignité du peuple triomphe !

Fait à Bruxelles, le 05 Juillet 2008

Pour le Bureau du Partenariat-Intwari

Général Habyarimana Emmanuel(Sé)

Président